Restitution de caution : 5 recours en cas de retenue injustifiée

 

Un logement rendu en bon état selon le locataire peut être considéré comme très dégradé par le propriétaire… Cette appréciation subjective rend la restitution du dépôt de garantie souvent litigieuse. Si vous avez réellement rendu les lieux dans un état impeccable mais que l'agence ou votre proprio estime que ça n'est pas le cas, ça coince...

Les recours pour les locataires qui se sentent floués, c’est par ici !

Comment ça se passe ?

Pour bien réagir, il faut commencer par savoir de quoi on parle, et ne pas vous laisser avoir par le jargon, les petits caractères et les dates.

La restitution totale du dépôt de garantie doit se faire dans le délai de 1 mois (si l’état des lieux de sortie est conforme à celui d’entrée) ou de 2 mois (s’il y a des différences entre les 2 états des lieux).

Il n'y a pas de retenue pour une usure normale des lieux (empreintes laissées par des équipements de cuisine, décoloration d’un papier peint, etc.).

Lorsque le locataire a mal entretenu voire dégradé le logement pendant la durée du bail ou qu’il est encore redevable de sommes (loyers ou charges impayés), le propriétaire peut se servir sur le dépôt de garantie mais il doit justifier les sommes qu’il réclame au locataire en présentant des devis ou factures de professionnels dans les 2 mois de la signature de l’état des lieux.

Lire l'article Ooreka

Ne pas signer l'état des lieux

Si ça n'est pas encore fait, ne pas signer l'état des lieux de sortie peut vous éviter le litige :

  • L’état des lieux de sortie sert de comparatif avec celui fait à l’arrivée du locataire. Le locataire peut ajouter des remarques en marge de l’état des lieux.
  • Le locataire doit être vigilant aux termes employés, le choix des mots étant déterminant en cas de litige (ex : l’expression « peinture défraîchie » ne lui incombe pas contrairement à l’expression « murs à repeindre »).

Contester auprès du propriétaire

À faire avant toute chose : le locataire floué doit mettre en demeure le propriétaire (ou l'agence) de restituer le dépôt de garantie par lettre recommandée avec avis de réception.

Pour l’aider dans sa démarche, le locataire peut consulter l’Adil (Agence départementale pour l’information sur le logement) : cette association de droit privé fournit aux usagers des conseils gratuits et personnalisés en matière de logement.

Télécharger le document Ooreka

Faire appel à la commission départementale de conciliation

Le rôle de cette commission est d’aider propriétaires et locataires à trouver des solutions amiables à leurs litiges.

Elle doit être saisie par lettre recommandée avec accusé de réception (ne pas oublier de joindre la copie du contrat de bail). La démarche est gratuite.

S'adresser au tribunal judiciaire (ex-tribunal d'instance)

Si la conciliation échoue, les litiges relatifs aux dépôts de garantie doivent être portés devant le tribunal judiciaire ou de proximité du lieu du logement pris à bail.

Si le juge apprécie que la retenue du dépôt de garantie n’est pas justifiée, le propriétaire sera condamné à restituer les sommes dues majorées des intérêts au taux légal.

Le délai de prescription de cette action est de 5 ans à compter de la remise des clés.

Ooreka vous en dit plus

Un professionnel pour avoir un avis objectif ? C'est le rôle de l'huissier. Téléchargez le guide pratique de l'huissier pour vous renseigner !

Maintenant que vous connaissez les recours possibles, voilà un pas à pas pour passer à l'action : récupérer le dépôt de garantie. D'autres contenus peuvent aussi vous intéresser :

Location immobilière

Location immobilière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour gérer sa location : loyer, bail...
  • Les obligations du propriétaire et du locataire
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Fin de la location

Sommaire