Donation partage: soulte ou non?

Question détaillée

Question posée le 15/12/2017 par Anonyme

Bonjour,

ma mère fait une donation partage à ses trois enfants: 3 appartements de valeurs différentes, elle fait 2 évaluations

Evaluation 1: - appart 1: 163 000€/168 000€ - appart 2: 158 000€/162 000€

appart 3: 150 000€/155 000€. Evaluation 2: - appart 1: 170 000€/175 000€ - appart 2: 165 000€/170 000€ -appart 3: 160 000€/165 000€. Elle évalue chacun à 165 000€ et dit que c'est ce qui reviendra à chacun, sans frais de succession et sans soulte à payer.

- est ce ok de ne pas parler de soulte dans ce cas? et pourquoi?

- un enfant n’est il pas lésé?

- est ce équitable?

Un grand merci pour votre retour.

Cordialement.

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 17/12/2017 par Jérôme

les parts d'une donation partage n'ont pas besoin d'être égales ceci sans tenir compte de la quotité disponible. contestation possible devant le tribunal après le décès du donateur.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 18/12/2017 par Anonyme

Merci de votre retour.

Cordialement.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 18/12/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Anonyme,

La donation-partage présente trois avantages par rapport à une donation ordinaire :

la valeur des biens est figée au jour de l’acte si les conditions sont respectées (tous les héritiers ont reçu un lot et il n’a pas été stipulé de réserve d’usufruit sur une somme d’argent), même si chacun des lots a une valeur d'origine différente.

Les donations ne sont pas rapportables, ainsi les plus ou moins-values réalisées entre le jour de la donation et le décès sont acquises ou supportées par chaque donataire ;

Le partage des biens est définitif, il n’est donc pas possible d’obtenir une compensation en cas de lésion.

La compensation éventuelle ne pourrait donc être que volontaire, c'est à dire une volonté expresse exprimée par le donateur, qui, donc, n'en n'a apas l'obligation.

Cordialement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance

www.patrifinance.com

Le conseil en patrimoine, courtier en assurances et en prêts immobiliers, agent immobilier qui partage ses commissions !

06 83 87 14 41

Suivez-nous sur Facebook et Twitter !

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 18/12/2017 par Anonyme

Merci de votre précieuse réponse.
Je comprends que l'équité n'est pas nécessaire.
Est ce qu'une soulte pourrait rendre la donation partage équitable?
Merci.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 19/12/2017 par

Bonjour,

L'égalité n'est effectivement pas obligatoire, liberté est donnée au donateur de déterminer les quotités données à chacun de ses héritiers, dans le respect de la réserve de chacun.

Mais le co-partagé ayant reçu une part plus importante que celle de/des autres, peut effectivement voir sa donation alourdie de cette charge consistant à verser une soulte pour équilibrer les lots.

Un complément de donation peut aussi être envisagé par le donateur, s'il le souhaite.

Cordialement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance

www.patrifinance.com

Le conseil en patrimoine, courtier en assurances et en prêts immobiliers, agent immobilier qui partage ses commissions !

06 83 87 14 41

Suivez-nous sur Facebook et Twitter !

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !