Comment quitter un bail solidaire?

Question détaillée

Question posée le 05/07/2016 par eureka3

Bonjour,

En colocation depuis septembre, je souhaite quitter l'appartement pour m'installer seule. En ayant fait part de ma décision à la propriétaire des lieux, cette dernière m'a répondu que je ne pouvais pas déposer mon préavis seule. Soit nous déposons un préavis ensemble avec mon colocataire, un mois avant le départ ( préavis réduit à 1 mois à Strasbourg), soit je suis dans l'obligation de trouver un remplaçant sous peine de devoir continuer à payer ma part de loyer.

Si je dépose malgré tout mon préavis, au bout de combien de temps serai-je désolidarisé du bail?

Je vous remercie d'avance

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 27/07/2016 par Gosselin

Bonjour,
Comme déjà dit, chaque colocataire est tenu du paiement de l’intégralité du loyer et des charges.
En présence d’une clause de solidarité, cette obligation sera poursuivie même après de départ du colocataire qui reste donc garant des autres colocataires restant dans les lieux loués, sauf lorsqu’il a donné congé trois mois avant la date de renouvellement tacite du bail.
En l’absence d’une clause de solidarité, le colocataire solidaire est libéré de sa responsabilité pour tout ce qui concerne les dommages aux lieux loués occasionnés après son départ.
Cela signifie que si l’une des personnes partageant l’appartement décide de quitter le logement, deux éventualités sont possibles :
- le bail ne contient pas de clause de solidarité : celui qui déménage doit envoyer au propriétaire un courrier signalant son départ. Il est responsable du loyer et des charges vis-à-vis du bailleur tant que le délai de préavis n’a pas pris fin (il faut compter trois mois après l’annonce de son congé) ;
- le bail contient une clause de solidarité : celui qui déménage reste responsable, pendant les 6 mois après le départ du colocataire, du paiement du loyer et de toute autre somme due au propriétaire. Cette règle vaut également pour la personne qui s’est portée caution pour le colocataire qui quitte l’appartement.
Pour éviter cette situation, il faut ajouter un avenant au contrat libérant expressément le locataire sortant de son obligation de solidarité à l’égard des locataires restant dans les lieux. La loi Alur prévoit que la clause de solidarité dure désormais 6 mois après le départ d’un colocataire.
Bien à vous

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider