Louer son appartement

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en février 2020

Sommaire

Louer son appartement

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Vous êtes propriétaire d'un appartement et souhaitez le mettre en location ? Voici les étapes à suivre pour louer son appartement.

1. Vérifiez l'état de votre logement

Pour louer un appartement, assurez-vous d'abord qu'il est conforme aux normes de décences prévues par la loi du 6 juillet 1989 (article 6). Le logement doit :

  • disposer au moins d'une pièce principale ayant une surface habitable au moins égale à 9 m² et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 m (décret du 30 janvier 2002) ;
  • ne pas présenter de risques pour la santé du locataire : respect des normes pour les installations de gaz et d’électricité, ventilation, protection contre les infiltrations d'eau ;
  • disposer d'éléments d'équipement et de confort indispensables : cuisine, sanitaires, eau potable, éclairage, chauffage.

 

2. Réalisez les diagnostics obligatoires

Lors de la signature du contrat de bail, vous devez être en mesure de remettre à votre locataire un certain nombre de diagnostics de votre appartement : c'est le dossier de diagnostic technique (DDT).

Il est donc impératif de réaliser les diagnostics suivants :

  • l'état des risques naturels et technologiques (ERNT), qui indique si le logement se situe ou non dans un périmètre d'exposition à un ou plusieurs risques, sur l'imprimé ERP (état des risques et pollutions - aléas naturels, miniers ou technologiques, sismicité, potentiel radon et sols pollués) ;
  • le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui renseigne sur le degré d'isolation thermique du logement et sur les charges prévisionnelles de chauffage ;
  • le constat des risques d'exposition au plomb (CREP), qui indique si les revêtements du logement contiennent ou non du plomb ;
  • un diagnostic concernant l’état des installations intérieures d’électricité et de gaz afin d’évaluer les risques pour la sécurité des personnes ;
  • en cas de location d’un logement dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, un diagnostic amiante.

3. Déterminez le montant du loyer et du dépôt de garantie

Fixez le montant du loyer

Le loyer est en principe librement négocié entre le propriétaire et le locataire. Toutefois, dans certains cas, le loyer peut être plafonné. C'est le cas pour :

Il est donc conseillé de se faire aider par l'Adil (Agence départementale pour l'information sur le logement).

Pour fixer le loyer, regardez sur internet les sites d'annonces immobilières. Comparez les prix pratiqués pour le même type de bien, dans le même secteur que le vôtre.

Dépôt de garantie

Vous pouvez demander au locataire un dépôt de garantie qui vous préservera en cas de dégradation du logement ou d'impayés de loyer. Son montant est limité à 1 mois de loyer hors charges et est restituable à la fin du bail.

Vous pouvez aussi souscrire une assurance loyers impayés auprès d'un assureur privé ou lui demander la caution d'un proche. La personne qui se porte caution s'engage à vous payer le loyer et les charges à la place du locataire s'il n'est plus en mesure de le faire.

4. Rédigez et publiez votre annonce

Pour rédiger votre annonce de location et augmenter vos chances de trouver un locataire, vous devez être précis sur plusieurs points :

  • caractéristiques précises de l'appartement : surface en m², nombre de pièces principales (hors cuisine et salle de bain) ;
  • la présence d’un parking ou d’une place de stationnement ;
  • la localisation du bien (département, ville, quartier) ;
  • le loyer demandé : loyer charges comprises (CC) ;
  • la date à partir de laquelle le bien est disponible ;
  • vos coordonnées : numéro de téléphone et/ou adresse email ;
  • les points forts : emplacement, espaces extérieurs et de confort (balcon, terrasse, parking, cave, garage, jardin, etc.), proximité des transports, des commerces et des écoles ;
  • une ou des photos bien cadrées de l'appartement.

Internet est aujourd'hui l'outil le plus utilisé pour toucher le maximum de candidats à la location. Les sites d'annonces pour les particuliers sont nombreux : PAP, Le Bon coin, Paru Vendu...

5. Demandez les justificatifs au locataire

Avant de choisir le locataire, vous pouvez exiger de lui qu'il vous apporte les preuves de sa solvabilité

La liste des pièces que vous pouvez lui demander, ainsi qu'à sa caution, est désormais fixée par le décret n° 2019-1019 du 3 octobre 2019 (venu modifier le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015) : 

  • une pièce d'identité en cours de validité (carte d'identité, permis de conduire, etc.) ;
  • les ressources (avis d'imposition, bulletins de salaire, etc.) ;
  • la situation professionnelle (contrat de travail, etc.) et les justificatifs de domicile (quittances de loyer, etc.).

Le propriétaire peut exiger que la pièce d'identité comporte la photographie du titulaire, mais ne peut plus exiger qu'elle comporte sa signature (décret n° 2019-1019 du 3 octobre 2019, venu modifier le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015).

Une autre liste, figurant en annexe du décret, énumère les justificatifs que le propriétaire peut demander à la personne qui se porte caution d'un locataire.

6. Signez le bail et ses annexes

Préparez le contrat-type

Depuis le 1er août 2015, tous les propriétaires ont l’obligation d’utiliser un contrat-type lorsqu’ils louent un logement d’habitation. Ce contrat comprend les mentions suivantes :

  • la désignation des parties (bailleur, locataire, mandataire éventuel) ;
  • la localisation ;
  • le montant du loyer ;
  • les modalités de révision annuelle ;
  • la liste des équipements du logement ;
  • la description des travaux effectués depuis la fin du dernier contrat ;
  • le montant du loyer du précédent locataire et le montant du loyer de référence dans la zone où est situé le logement.

Ajoutez-y les annexes ​

En plus du contrat de bail, le propriétaire doit remettre une notice explicative détaillée de 14 pages sur les droits et devoirs du propriétaire et du locataire, et les extraits du règlement de copropriété concernant la destination de l'immeuble, la jouissance et l'usage des parties privatives et communes, et précisant la quote-part afférente au lot loué dans chacune des catégories de charges (article 3 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, modifié par la loi Élan n° 2018-1021 du 23 novembre 2018). Ces derniers sont communiqués par voie dématérialisée, sauf opposition explicite de l'une des parties au contrat.

Vous trouverez cette notice dans l'arrêté du 29 mai 2015 relatif au contenu de la notice d'information annexée aux contrats de location de logement à usage de résidence principale.

7. Réalisez l'état des lieux

Vous devrez réaliser un état des lieux d'entrée lors de la remise des clés au locataire, c'est-à-dire le jour de la signature du bail, et le joindre au contrat de bail.

Il permet de déterminer les réparations qui incombent au locataire et au bailleur.

Il vous sera utile lors du départ du locataire pour établir si des dégradations ont été commises ou pas. Il doit être fait de façon contradictoire, c'est-à-dire en présence des deux parties.

Passez en revue toutes les pièces et soyez très précis dans sa rédaction. 

Vous trouverez le descriptif de l'état des lieux sur le site www.service-public.fr.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Location immobilière

Location immobilière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour gérer sa location : loyer, bail...
  • Les obligations du propriétaire et du locataire
Télécharger mon guide