Échanger sa maison pour les vacances

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Échanger sa maison pour les vacances

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Tu viens chez moi, je viens chez toi... une idée qui a le vent en poupe, dans la grande tendance de la consommation « collaborative » : elle n'est pourtant pas née d'hier, puisque les premiers échanges de maison datent des années 50. Ils se pratiquaient alors entre profs, surtout aux États-Unis puis en Suède et dans les pays nordiques.

Depuis la moitié des années 2000, avec le boom d'internet, tous les milieux s'y sont mis, tous les pays aussi, et la France est l'un de ceux où la progression est la plus spectaculaire ! Par ces temps de crise, l'échange de maisons est une façon astucieuse de :

  • réduire son budget vacances (de 50 à 75 %, selon les estimations des sites) ;
  • de partir plus loin pour moins cher ;
  • de faire des rencontres un peu partout dans le monde !

Avec le succès et la profusion de nouveaux sites, le potentiel d’échanges est désormais estimé à 250 000 maisons dans le monde !

Et si la vôtre entrait dans la course ? Voici comment faire pour échanger sa maison pour les vacances.

1. Passez une annonce

Choisissez un site

Gratuit ou payant, le choix ne manque pas !

  • Les leaders historiques et les plus connus sont HomeLink et Intervac, tous deux créés en 1953, ou TrocMaison (HomeExchange en anglais), qui propose plus de 46 000 maisons dans 142 pays.
  • Plus récents et totalement gratuits, des outsiders comme Geenee (plus de 16 000 propriétés), Switchome ou Planet-swap commencent à faire parler d'eux.

Rédigez votre annonce

Soyez honnête et précis dans la formulation de votre annonce :

  • Ne trichez pas dans le nombre de pièces, l’équipement de la maison, les extérieurs, l’environnement :
    • Si vous êtes en banlieue parisienne, précisez combien de temps il faut pour aller au cœur de la capitale, et par quels moyens ;
    • S’il faut prendre la voiture pour aller acheter le pain, indiquez que les magasins sont accessibles en quelques minutes… mais pas à pied !
    • Si vous ne voyez jamais vos voisins, ne dites pas qu’ils seront là en cas de pépin...
  • Si vous avez des exigences particulières (animaux dont il faut s’occuper, plantes à arroser, interdiction de fumer...), mentionnez-le.

Restez prudent

Ne répondez pas n'importe quoi à n'importe qui :

  • Ne divulguez pas vos coordonnées avant l’heure, au premier contact que vous avez... cela fait partie des élémentaires précautions !
  • Préférez les sites qui assurent une absolue confidentialité : tant que vous n’avez pas choisi le moment où vous acceptez de révéler votre adresse email, celle-ci reste invisible, vous dialoguez uniquement à travers le site.
  • Naturellement, vous ne donnerez votre adresse postale et vos coordonnées téléphoniques qu’aux partenaires d’échange avec qui vous êtes déjà en contact depuis un certain temps, et avec qui vous vous sentez en confiance !
  • N’hésitez pas à vérifier leurs dires : aujourd’hui, sur Internet, avec des moteurs de recherche comme Google, on trouve en quelques clics confirmation de l’existence, de l’état civil, de la profession ou des coordonnées d’une personne… et lorsqu’on connaît son adresse, on peut même visionner sa maison via Google Earth.

Prenez des photos

  • Sous différents angles et à différents moments de la journée et même de l’année.
    • Préférez les jours lumineux, avec une belle clarté dans la maison, et pour une photo en soirée allumez toutes les lampes.
    • Si tous vos échanges ont lieu l’été, privilégiez les clichés qui montrent votre maison et votre jardin en cette saison !
  • Créez une ambiance : inutile de montrer tous les détails ni toutes les pièces de la maison, photographiez les plus belles pièces et mettez-les en scène :
    • une belle table dressée, un panier de fruits frais posé sur le comptoir de la cuisine ;
    • le jardin avec un plaid et un livre posé sur la chaise longue ;
    • le salon illuminé le soir par le feu de cheminée, des fleurs dans les vases… inspirez-vous des magazines de déco !
  • N’oubliez pas les photos des extérieurs et des environs : votre jardin, mais aussi votre rue, votre quartier, un beau paysage aux alentours… Par contre, il n’est pas utile d’insérer des photos « touristiques » des principaux endroits à visiter : donnez plutôt le lien vers le site de l’Office de Tourisme !
  • Ne jouez pas les figurants sur toutes les photos : mettre en scène les enfants ou toute la famille sur quelques clichés, c’est sympathique, mais partout, c’est exagéré ! Non seulement c’est un peu narcissique, mais cela empêche ceux qui regardent les photos de s’imaginer dans les lieux.

2. Prenez contact et concluez l'échange

Faites plus ample connaissance

  • Que vous ayez répondu à une annonce, ou que quelqu'un ait répondu à la vôtre, prenez le temps de mieux vous connaître avant de conclure définitivement un accord : c'est la meilleure des précautions contre les déconvenues.
  • N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l'esprit sur la maison, le quartier, la région et, bien sûr, sur vos partenaires d'échanges, leurs habitudes, leur vie familiale.
  • N'hésitez pas non plus à demander d'autres photos si votre partenaire d'échange n'en a pas mis suffisamment à votre goût sur son offre.

Prévoyez un délai suffisant

En moyenne, un à deux mois sont nécessaires pour se mettre d’accord ; même si les échangeurs expérimentés peuvent y parvenir en l’espace d’une semaine !

Mais si c’est votre premier échange, mieux vaut s’y prendre trois à quatre mois auparavant.

Signez un contrat d’échange

Cela permet d'éviter des malentendus, en précisant par écrit les dates exactes de l'échange, les conditions et les engagements que prend clairement chacun :

  • combien de personnes sont hébergées ;
  • voiture prêtée ou pas ;
  • animaux à nourrir, piscine à entretenir, plantes à arroser, etc.

Sur la plupart des sites, on peut remplir un contrat en ligne ou télécharger un modèle à imprimer.

3. Préparez le voyage et la maison

Attendez pour faire vos réservations

  • Réservez vos billets si besoin (avion, train...) une fois seulement que l'échange est bien conclu et signé, avec les dates et horaires précis pour chacun.
  • Si possible, préférez des billets échangeables et remboursables, en cas de changement d'avis au dernier moment : c'est rare, mais ça peut arriver !

Bétonnez les assurances

  • Vous pouvez d'abord demander à la famille avec qui vous échangez si elle est bien assurée contre les risques de vol, incendie et dégât des eaux : en France, ces risques sont couverts par l'assurance multirisque habitation de votre résidence principale, qui couvre généralement les personnes hébergées gratuitement chez vous (comme s'il s'agissait d'amis invités) et vous couvre également pour les dommages que vous pourriez causer chez eux ; mais ce n'est pas forcément le cas dans l'autre sens, selon le pays les politiques d'assurance peuvent différer.
  • Contactez votre assureur : même si vous n'êtes pas obligé de le prévenir que vous recevez des personnes chez vous, il pourra vous proposer une extension de garantie pour mieux sécuriser votre échange, et au cas où votre voiture fasse partie de l’échange, il peut également vérifier que votre assurance auto couvre bien les conducteurs « tiers » et si besoin, ajuster le montant des franchises.

Faites votre grand ménage de printemps

  • À la manière de nos grands-mères, qui s'attelaient à cette tâche annuelle sur plusieurs jours, organisez-vous en fonction du temps dont vous disposez et de la grandeur de votre maison : rangez et nettoyez à fond une pièce par jour, ou chaque dimanche… Établissez un rétroplanning et essayez de vous y tenir !
  • Commencez toujours par les pièces situées en étage et descendez vers le rez-de-chaussée :
    • Jetez tout ce qui est inutile ou hors d’usage.
    • Idem avec les papiers confidentiels qui traînent partout : impôts, sécu, factures, assurances, relevés bancaires, classez dans des dossiers et des boîtes ce que vous souhaitez garder.
    • Vous pouvez opter pour des boîtes ou tiroirs qui ferment à clé, si vous craignez que vos « invités » ne se montrent indiscrets.
  • Une fois les pièces bien rangées, il ne vous restera plus qu’à tout nettoyer à fond :
    • Ôtez la poussière sur les plinthes, en haut des armoires ou sous les lits, les moisissures sur les jointures des baignoires ou de la douche, versez du déboucheur dans tous les tuyaux en prévention.
    • Faites briller toutes les vitres de la maison et profitez-en pour envoyer les rideaux au pressing ou les passer à la machine, idem pour le rideau de douche.
    • Aérez et nettoyez les tapis.
    • Videz et faites dégivrez les congélateur et réfrigérateur, nettoyez-les et désinfectez-les.
    • Dégraissez le four.
    • N'oubliez pas de passer aussi un petit coup de balai ou de serpillière dans la cave ou/et le garage…
  • Faites de la place :
    • Dans les chambres, videz au moins un placard et quelques tiroirs dans les commodes, pour que vos hôtes puissent s’installer confortablement.
    • Juste avant le départ, disposez sur les lits deux jeux de draps et de serviettes propres par personne.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Rédigez un mémento ou « home book »

  • Rassemblez sur un carnet tous les numéros de téléphone utiles du quartier, les noms et coordonnées des voisins, du médecin de famille, du dentiste, de la pharmacie, du plombier… Indiquez aussi tous les détails pratiques du fonctionnement de la maison : horaire de passage des poubelles, du facteur, etc.
  • Joignez-y les notices d'emploi de tous vos appareils : TV, électroménager, lecteur DVD, etc. 
  • Rassemblez aussi de la documentation touristique :
    • Pensez-y suffisamment tôt pour demander les cartes de visite et prospectus du lieu, chaque fois que vous allez dans un resto qui vous plaît, que vous commandez une pizza ou des sushis à domicile, que vous visitez un musée ou tout autre lieu d’attraction touristique de votre région.
    • Faites aussi un tour à la mairie : vous y trouvez généralement des plans gratuits de la ville et différents flyers ; bien sûr, si votre ville dispose d’un office de tourisme, c’est encore mieux !
  • Vous constituerez ainsi un petit guide de la maison qui servira à chaque échange et vous permettra de laisser toutes les consignes nécessaires à vos hôtes. N’oubliez pas qu’elles doivent être rédigées aussi bien en français qu’en anglais !

4. Échangez vos clés... et bon voyage !

Mettez en place un « comité » d’accueil

Vous pouvez échanger vos clés par la poste, mais si vous le pouvez, l’idéal est de demander à un voisin, un ami ou un membre de la famille d'être présent pour accueillir vos hôtes et leur expliquer le fonctionnement de la maison…

Ou convenez de vous rencontrer...

Si vos pays n'ont pas un décalage horaire trop important, il suffit de se mettre d’accord sur un horaire commun entre les deux vols et d'aller boire un café ensemble à l'aéroport de départ de l'un, d'arrivée de l'autre : une excellente manière de faire un peu connaissance de visu tout en échangeant les clés !

De plus, cela permet aussi de repartir de l’aéroport avec la voiture, si elle fait partie de l’échange : chacun remet à son partenaire d’échange les clés du véhicule qu’il a laissé au parking de l’aéroport… avec le ticket ! Ceux qui atterrissent en premier paieront évidemment un temps de stationnement un peu plus long, mais on peut échanger les rôles au retour !

Laissez quelque chose à grignoter

  • Sans pour autant remplir le réfrigérateur à ras bord, prévoyez au moins d’y laisser de quoi faire un premier petit repas à la maison et le premier petit déjeuner : vos hôtes risquent d’arriver tard et fatigués, ils apprécieront de n’avoir pas à ressortir illico pour dîner au restaurant ou pour faire des courses.
  • Pensez à un petit cadeau de bienvenue : une bouteille de vin, de champagne, des bouquets dans les vases ou un petit assortiment de spécialités régionales… bref, une attention qui montre à vos hôtes qu’ils sont les bienvenus, voilà qui est toujours apprécié, et de bon augure pour un échange réussi !
Location immobilière

Location immobilière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour gérer sa location : loyer, bail...
  • Les obligations du propriétaire et du locataire
Télécharger Mon Guide