Formulaire :Check-list avant acceptation d’un locataire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2021

Téléchargez gratuitement ce courrier type à compléter :

Format Word .doc
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
septembre 2021

GRATUIT

Sommaire

À quoi sert ce modèle ?

Vous avez acheté un appartement en vue de faire un placement locatif. Maintenant, sachez que la réussite de votre investissement exige que vous trouviez un locataire qui paiera régulièrement son loyer et qui prendra soin de votre bien. En effet, des bailleurs ont connu des difficultés, car ils ont été victimes de locataires de mauvaise foi ou insuffisamment solvables. Or, quelques vérifications simples permettent de diminuer fortement les risques.

Notice : Check-list avant acceptation d’un locataire

La check-list préalable à l'acceptation d'un locataire comprend :

  • la liste des documents à demander au futur locataire (liste limitative encadrée par le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015 modifié par le décret n° 2019-1019 du 3 octobre 2019) ;
  • l'analyse de la solvabilité du candidat-locataire ;
  • l'évaluation de son honorabilité.

Demandez à consulter les documents originaux, en plus de la remise de leurs copies.

À noter : vous pouvez vérifier l'authenticité de l'avis d'imposition fourni par le locataire ou la caution, en rentrant le numéro de l'avis et le numéro fiscal sur le service de vérification des avis d'imposition sur le revenu en ligne.

Nul n'est obligé de fournir les documents demandés, mais le refus de les présenter doit être considéré comme un signe fort de risque.

En cas de colocation, cette check-list s'applique à chacun des colocataires candidats.

Formulaire

Check-list avant acceptation d'un locataire

Les documents à demander


Documents

OK

Non présenté

Locataire

Un ou plusieurs documents attestant des activités professionnelles parmi les documents suivants :

  • Contrat de travail ou de stage ou, à défaut, une attestation de l'employeur précisant l'emploi et la rémunération proposée, la date d'entrée en fonctions envisagée et, le cas échéant, la durée de la période d'essai.

  • L'extrait K ou K bis du registre du commerce et des sociétés de moins de trois mois pour une entreprise commerciale.

  • L'extrait D 1 original du registre des métiers de moins de trois mois pour un artisan.

  • La copie du certificat d'identification de l'INSEE, comportant les numéros d'identification, pour un travailleur indépendant.

  • La copie de la carte professionnelle pour une profession libérale.

  • Toute pièce récente attestant de l'activité pour les autres professionnels.

  • Carte d'étudiant ou certificat de scolarité pour l'année en cours.



Un ou plusieurs documents attestant des ressources parmi les documents suivants :

  • Dernier ou avant-dernier avis d'imposition ou de non-imposition et, lorsque tout ou partie des revenus perçus n'a pas été imposé en France mais dans un autre État ou territoire, le dernier ou avant-dernier avis d'imposition à l'impôt ou aux impôts qui tiennent lieu d'impôt sur le revenu dans cet État ou territoire ou un document en tenant lieu établi par l'administration fiscale de cet État ou territoire.

  • Trois derniers bulletins de salaires.

  • Justificatif de versement des indemnités de stage.

  • Deux derniers bilans ou, à défaut, une attestation de ressources pour l'exercice en cours délivré par un comptable pour les professions non salariées.

  • Justificatif de versement des indemnités, retraites, pensions, prestations sociales et familiales et allocations perçues lors des trois derniers mois ou justificatif de l'ouverture des droits, établis par l'organisme payeur.

  • Attestation de simulation établie par l'organisme payeur ou simulation établie par le locataire relative aux aides au logement.

  • Avis d'attribution de bourse pour les étudiants boursiers.

  • Titre de propriété d'un bien immobilier ou dernier avis de taxe foncière.

  • Justificatif de revenus fonciers, de rentes viagères ou de revenus de valeurs et capitaux mobiliers.



Une pièce justificative de domicile parmi les suivantes :

  • 3 dernières quittances de loyer ou, à défaut, attestation du précédent bailleur, ou de son mandataire, indiquant que le locataire est à jour de ses loyers et charges.

  • Attestation d'élection de domicile établissant le lien avec un organisme agréé au titre de l'article L264-2 du Code de l'action sociale et des familles.

  • Attestation sur l'honneur de l'hébergeant indiquant que le candidat à la location réside à son domicile.

  • Dernier avis de taxe foncière ou, à défaut, titre de propriété de la résidence principale.



Une pièce justificative d'identité en cours de validité, comportant la photographie du titulaire :

  • Carte nationale d'identité française ou étrangère.

  • Passeport français ou étranger.

  • Permis de conduire français ou étranger.

  • Document justifiant du droit au séjour du candidat à la location étranger, notamment :

    • carte de séjour temporaire ;

    • carte de résident ;

    • carte de ressortissant d'un État membre de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen.



Caution

Pour les cautions personnes physiques, une pièce justificative d'identité en cours de validité, comportant la photographie du titulaire parmi les documents suivants :

  • Carte nationale d'identité française ou étrangère.

  • Passeport français ou étranger.

  • Permis de conduire français ou étranger.



Pour les cautions personnes morales les justificatifs suivants :

  • Extrait K bis original de moins de trois mois de la société ou les statuts ou toute autre pièce justifiant de l'existence légale de la personne, faisant apparaître le nom du responsable et l'adresse de l'organisme ainsi que la preuve qu'une déclaration a été effectuée auprès d'une administration, une juridiction ou un organisme professionnel.

  • Justificatif d'identité du représentant de la personne morale figurant sur l'extrait K bis ou les statuts.



Une pièce justificative de domicile parmi les documents suivants :

  • Dernière quittance de loyer.

  • Facture d'eau, de gaz ou d'électricité de moins de trois mois.

  • Attestation d'assurance logement de moins de trois mois.

  • Dernier avis de taxe foncière ou, à défaut, titre de propriété de la résidence principale.



Un ou plusieurs documents attestant des activités professionnelles parmi les documents suivants :

  • Contrat de travail ou de stage ou, à défaut, une attestation de l'employeur précisant l'emploi et la rémunération proposée, la date d'entrée en fonctions envisagée et le cas échéant la durée de la période d'essai.

  • Extrait K ou K bis du registre du commerce et des sociétés datant de moins de trois mois pour une entreprise commerciale.

  • Extrait D 1 original du registre des métiers de moins de trois mois pour un artisan.

  • Copie du certificat d'identification de l'INSEE, comportant les numéros d'identification, pour un travailleur indépendant.

  • Copie de la carte professionnelle pour une profession libérale.

  • Toute pièce récente attestant de l'activité pour les autres professionnels.



Un ou plusieurs documents attestant des ressources parmi les documents suivants :

  • Dernier avis d'imposition ou de non-imposition et, lorsque tout ou partie des revenus perçus n'a pas été imposé en France mais dans un autre État ou territoire, le dernier avis d'imposition à l'impôt ou aux impôts qui tiennent lieu d'impôt sur le revenu dans cet État ou territoire ou un document en tenant lieu établi par l'administration fiscale de cet État ou territoire.

  • Titre de propriété d'un bien immobilier ou dernier avis de taxe foncière.

  • Trois derniers bulletins de salaires.

  • Deux derniers bilans ou, à défaut, une attestation de ressources pour l'exercice en cours délivré par un comptable pour les professions non salariées.

  • Justificatif de versement des indemnités, retraites, pensions, prestations sociales et familiales et allocations perçues lors des trois derniers mois ou justificatif de l'ouverture des droits, établis par l'organisme payeur.

  • Justificatif de revenus fonciers, de rentes viagères ou de revenus de valeurs et capitaux mobiliers.



Bon à savoir : la liste des pièces justificatives pouvant être demandées au locataire et à sa caution a été fixée par le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015.

L'analyse de la solvabilité du candidat

Statut professionnel :

  • fonctionnaire ;

  • agent d'un service public sous statut contractuel ;

  • salarié du secteur privé sous contrat à durée déterminée ;

  • salarié du secteur privé sous contrat précaire (CDD, intérim, contrat aidé, etc.)

Rapport entre le montant du loyer demandé et les revenus mensuels du candidat locataire : [x] % (ce rapport doit toujours être inférieur ou égal à 33 %, pour une colocation on prendra la quote-part du loyer du colocataire).

L'analyse de son honorabilité

  • Mentions révélant l'application de majorations de retard sur les avis d'impôt sur le revenu : [Non/ Oui].

  • Si oui, nombre total de majorations apparaissant sur les trois avis d'impôt sur le revenu présentés : [indiquer].

  • Mentions révélant des retards de paiement dans les quittances de loyer : [Non/ Oui].

  • État des lieux établi lorsque le candidat locataire a quitté son dernier logement (ce document révèle que le candidat locataire a laissé ce logement) : [en bon état/ dans un état correct/ en mauvais état].

Check-list avant acceptation d'un locataire en PDF

Location immobilière

Location immobilière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour gérer sa location : loyer, bail...
  • Les obligations du propriétaire et du locataire
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider