Bail glissant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

 

Le bail glissant est un véritable coup de pouce destinés aux ménages en difficulté.

Principe du bail glissant

Le bail glissant est à la fois un outil d’insertion permettant à des personnes en difficulté d’accéder au statut de locataire et une convention tripartite entre un bailleur, une association-locataire et un sous-locataire.

Quand une situation personnelle ne permet pas un accès direct à un logement, il est possible de se tourner vers le bail glissant, qui permet une transition entre le statut de sous-locataire et celui de locataire.

La durée du bail glissant (douze mois renouvelable) doit permettre au sous-locataire de devenir autonome dans ses démarches liées au logement.

Entre le bailleur et l’association est établi un contrat de location, qui prévoit notamment les conditions de glissement du bail.

Entre l’association et la personne en difficulté est établi un contrat de sous-location.

Concernant le loyer, il ne doit pas être trop élevé par rapport aux ressources du sous-locataire.

Bail glissant : mission de l’association

Pendant la durée du bail glissant, le sous-locataire bénéficie d’un accompagnement individualisé (entretien du logement, aide dans la gestion du budget, relations avec le voisinage…).

Tous les six mois, un point est fait entre l’association, le bailleur et le sous-locataire pour constater l’avancement de la situation de ce dernier.

A priori, la mission d’accompagnement de l’association ne doit pas excéder vingt-quatre mois.

Cet accompagnement social ne peut être assuré que par des associations de type loi 1901.

L’association peut-elle interrompre le contrat de sous-location ? Oui, en respectant les procédures légales d’expulsion (huissier de justice, commandement de quitter les lieux, trêve hivernale…). Cependant, elle reste redevable au bailleur du loyer et des charges pendant toute la durée de la procédure.

Que se passe-t-il si le bailleur refuse le glissement du bail ? L’association est contrainte de rester locataire du logement pour une durée supérieure à celle prévue initialement.

Bail glissant : rôle du bailleur

Le bailleur, en général un bailleur social, signe un bail avec une association tout en s’engageant à accorder le statut de locataire à la ou les personne(s) choisie(s) par cette association pour occuper le logement.

L’objectif est qu’à l’issue de la durée du bail glissant, la situation économique et sociale du sous-locataire se soit suffisamment améliorée pour que le bailleur l’accepte en tant que locataire direct.

La décision finale de faire glisser ou non le bail au nom du sous-locataire appartient exclusivement au bailleur.

Mettre en œuvre un bail glissant va rassurer le bailleur car il ne se retrouvera pas seul à faire face aux difficultés en cas d’impayés ou de dégradations du logement.

Ces pros peuvent vous aider