Clause résolutoire du bail commercial

Sommaire

Quand un locataire ne respecte pas les obligations d'un contrat de bail commercial, la clause résolutoire permet de le résilier sans recours à la justice. Qu'est-ce que la clause résolutoire et comment la faire appliquer ? Toutes les réponses maintenant.

Définition de la clause résolutoire du bail commercial

La résolution est l’action d’anéantir un accord. La clause résolutoire est la clause expresse par laquelle les parties à un contrat prévoient, à l’avance, que le contrat sera anéanti si une d’entre elles ne respecte pas ses obligations.

Dans ces conditions la résolution du contrat est dite « de plein droit » c’est-à-dire que la partie lésée n’a pas besoin de saisir la justice pour être libérée de ses engagements et que dans l’hypothèse où elle le serait, le juge n’a pas la possibilité d’interpréter les motifs de la résolution.

Dans un contrat de bail commercial, la clause résolutoire a pour objet de sanctionner l’inexécution du locataire et permet au bailleur d’obtenir la résiliation du bail.

La clause résolutoire est favorable au bailleur et dangereuse pour le locataire. Sa mise en œuvre est donc encadrée par la loi et la jurisprudence.

Clause résolutoire du bail commercial : conditions de mise en œuvre

La clause résolutoire sanctionne un manquement, une infraction aux intérêts du bailleur. Afin qu’il ne puisse l’invoquer pour des manquements mineurs, la jurisprudence a défini les conditions dans lesquelles la résolution peut être acquise de plein droit. Il faut :

  • qu’une faute puisse être imputée au locataire ;
  • que cette faute soit visée dans la clause résolutoire ;
  • que le bailleur s’en prévale de bonne foi ;
  • que la faute perdure au-delà d’un mois après mise en demeure ou commandement.

La jurisprudence contrôle également les motifs pouvant justifier l’application d’une clause résolutoire :

  • Les infractions suivantes peuvent justifier l’acquisition de la clause résolutoire :
    • défaut de paiement du loyer et des charges ;
    • non-respect de la destination contractuelle des lieux ;
    • exécution de travaux sans l’autorisation du bailleur ;
    • sous-location du local interdite par le bail.
  • Les infractions suivantes ne peuvent pas justifier l’acquisition de la clause résolutoire :
    • occupation de locaux contigus à ceux loués ;
    • activité non prévue au bail mais liée à l’évolution d’une pratique professionnelle dans un secteur ;
    • défaut de mise aux normes d’une installation électrique alors que contrat de bail ne faisait pas expressément reposer cette charge sur le locataire.

Procédure de mise en œuvre de la clause résolutoire du bail commercial

Afin de protéger le locataire, la mise en œuvre de la clause résolutoire obéit à une procédure très stricte énoncée à l’article L 145-1 du Code de commerce. Toute clause insérée dans le bail prévoyant la résiliation de plein droit ne produit effet qu’un mois après un commandement ou mise en demeure resté infructueux.

Le commandement doit :

  • reproduire la clause résolutoire du contrat de bail ;
  • viser avec précision la nature du manquement reproché ;
  • indiquer, à peine de nullité, le délai d’un mois à l’expiration duquel le manquement ou la faute doit avoir cessé et les sanctions encourues dans le cas contraire,
  • être signifié au locataire par acte d’huissier.

Passé le délai d’un mois, si le locataire n’a pas remédié au manquement visé par le commandement, le bail est résilié de plein droit.

Le bailleur doit alors saisir la justice et demander que la résiliation du bail soit constatée. Le juge, qui dans cette hypothèse peut être saisi en référé, peut contraindre le locataire à quitter les lieux et ordonner la vente du mobilier et des marchandises.

Le locataire qui se maintiendrait dans les lieux s’expose à des sanctions complémentaires telles que le paiement d’une indemnité d’occupation ou le remboursement des frais engagés par le bailleur.

Location immobilière

Location immobilière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour gérer sa location : loyer, bail...
  • Les obligations du propriétaire et du locataire
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Local à usage commercial

Sommaire

Dérogation au bail commercial

Bail commercial dérogatoire